www.perat.fr
Mon agenda

Mercredi 28 juin 2017 de 11h à 12h30 :
Chaudronnerie-Passat à Anor

Mercredi 28 juin 2017 de 12h30 à 15h :
Restaurant à .

Mercredi 28 juin 2017 de 15h à 17h :
Rdv Sous-Préfecture à Avesnes

Tout l'agenda

Permanences Le 01 juillet 2017 de 8h30 à 10h :
Je vous reçois lors de ma permanence à Anor - en Mairie

Me contacter Vos droits Les 12 communes

Newsletter

Vous souhaitez vous abonner à la Newsletter :
Civilité :
Nom :
Prénom :
Email :
www.perat.fr
TNC, création de sites internet
Dossiers, permanences
21 novembre 2011
Remise des dictionnaires aux collègiens : Jean-Luc PERAT ‘’ investir dans l’avenir et donner à tout le monde toutes les chances de réussir ‘’

Actualités du conseil général

Durant le mois de novembre 2011, les élèves de sixième des collèges de la région ont reçu la visite de Jean-Luc PERAT, Conseiller Général du Canton de Trélon. Celui-ci leur a remis un dictionnaire anglais/français ou allemand/français, auparavant remis en classe de quatrième et jugé un peu tardif dans le cursus des élèves.

Pour le Conseiller Général ce dictionnaire bilingue est un outil nécessaire dans l’apprentissage des langues et leur servira pendant toute leur scolarité au collège, au lycée et même au-delà.

Jean-Luc PERAT a précisé, lors de la remise de ces dictionnaires au Collège Joliot Curie de Fourmies, le 4 novembre 2011, que cette dotation s’inscrit dans l’égalité de l’enseignement pour chacun et sert également à investir dans l’avenir afin de donner à tout le monde une chance de réussir.

Un outil précieux donc  pour l’apprentissage des langues.

Il existe également d'autres actions en faveur des collègiens du Département du Nord, comme l'aide à la demi-pension et les bourses. A télécharger ci-dessous le guide pratique a l'usage des parents.

Le guide pratique à l'usage des parents par le Département du Nord
Jean-Luc Pérat 11 octobre 2011
Jean-Luc PERAT porte, une nouvelle fois, le débat sur la question de la RN 2 lors de la dernière Assemblée Départementale.

Actualités du conseil général

Lors de la dernière séance de l’Assemblée Départementale, du 10 octobre dernier, Jean-Luc PERAT a souhaité, une nouvelle fois, attirer l’attention sur les perspectives de la RN 2.

Vous trouverez ci-dessous le texte de son intervention, en sa qualité de Conseiller Général :

 ‘’ Lors du transfert des routes nationales aux départements en décembre 2005, l’Etat a voulu garder dans son champ d’intervention la RN2, sans qu’apparemment il ait réexaminé les fonctions dévolues à la RN2, ni remis en perspectives son aménagement.
Les collectivités locales ont d’ailleurs ressenti dans cette décision une confirmation de l’Etat de vouloir porter l’ensemble de cet itinéraire à 2 x 2 voies. Cette perspective a, il faut le souligner, été la cause d’un certain délaissement d’aménagements localisés largement justifiés, ce qui a provoqué la rancœur des élus et des agglomérations concernées.

Depuis quelques semaines maintenant, nous avons le plaisir d’utiliser le tronçon Hautmont – Beaufort en 2 x 2 voies sur 5 kilomètres environ.  Pour les utilisateurs de cette nationale, c’est un peu d’oxygène, mais nous sommes encore loin d’être à saturation !!! Nous restons frustrés, voire inquiets de connaître la suite ?

Après une mobilisation parlementaire, 2 inspecteurs généraux ont été désignés pour rencontrer les acteurs politiques, économiques, associatifs du Nord, de l’Aisne et de Belgique afin de rédiger un rapport d’orientation qui minimise aujourd’hui l’aménagement global de la RN2 sur son tracé, qui la maintient par exemple en 2 x 2 voies entre Beaufort et le sud d’Avesnes sur Helpe, et après de rester sur des aménagements de circonstance.

Le Département du Nord a consacré plus de 100 millions d’euros pour l’amélioration des routes nationales transférées et a refusé tout cofinancement pour les routes restées nationales dont la RN2. Le Département a respecté son engagement et a assumé ses responsabilités.

Monsieur le Président, je souhaiterais vous interpeller et connaître votre position sur le désenclavement de l’arrondissement d’Avesnes, du Sud Avesnois en particulier, du contournement de Maubeuge pour un raccordement à la région Wallonne de Charleroi, bassin économique similaire avec notamment son aéroport de niveau international. Le constat est affligeant, l’Etat a voulu garder cette nationale mais est aujourd’hui dans l’incapacité de financer la fin des travaux et de respecter sa mission régalienne d’aménageur ‘’

Pour permettre d’entendre l’intervention de Jean-Luc PERAT ainsi que la réponse apportée par Rémi PAUVROS,  vice-président suivre le lien ci-après et programmez la lecture de la vidéo à 1 : 43 :20  http://www.cg59.fr/FrontOffice/WebTv.aspx?IdTheme=10&idVideo=165

Procès verbal de la réunion du Conseil Général du Nord du 10 octobre 2011
Jean-Luc Pérat 28 juillet 2011
Jean-Luc PERAT signe une convention de partenariat avec l’Ordre des Avocats pour améliorer assistance juridique des créateurs d’entreprises

Actualités du conseil général

Le 23 juin dernier, l’Ordre des avocats au Barreau de Lille et le Réseau départemental des ruches d’entreprises du Nord ont signé une convention de partenariat.  Jean-Luc PERAT, en sa qualité de Président du Réseau des Ruches - Député du Nord - et Me Emmanuel MASSON - Bâtonnier en exercice, ont affirmé leur volonté d’implication dans l’assistance juridique des créateurs d’entreprises à potentiel tant en phase d’entrée en Ruche qu’en phase d’accompagnement.

Le plus souvent, les porteurs de projets méconnaissent l’environnement juridique de la création d’entreprises, que ce soit dans le choix du statut juridique, dans les relations avec les clients, les concurrents ou les salariés. Ces mêmes porteurs de projets hésitent trop souvent à rencontrer un avocat à titre de conseil, associant trop souvent ce dernier à l’idée de contentieux.
Cette convention, co-construite par Luc DESMETTRE, au titre de la mission juridique du Réseau des Ruches et la Commission Entreprise du Barreau de Lille animée par Me Marie Anne BADE repose sur 3 objectifs :

- Inciter les porteurs de projet à prendre conseil auprès d’un avocat pour adapter le mieux possible leurs statuts d’entreprise à leurs projets, prévenir les contentieux et leurs règlements grâce à la rédaction de contrats solides. En fonction de la problématique détectée, un voucher sera remis aux créateurs avec leur convention d’accompagnement.

- Associer les compétences des avocats dans l’accompagnement des porteurs de projets souhaitant intégrer le Réseau des Ruches : avis consultatif sur le dossier et participation d’un avocat au comité d’agrément.

- Informer les entreprises hébergées par le Réseau des Ruches sur l’actualité juridique les concernant (métier, environnement législatif…) : réunions thématiques et lettres d’information juridique.

En s’associant à l’Ordre des Avocats de Lille, le Réseau des Ruches professionnalise son offre de services, en apportant de nouvelles compétences et expertises qui amélioreront l’accompagnement des projets et le développement des entreprises à potentiel.
Dans un avenir proche, avec le soutien de l’Ordre des avocats du barreau de Lille, fort de 1000 avocats, cette initiative sera présentée à l’ensemble des trois autres barreaux du département, pour un déploiement sur l’ensemble des territoires du Nord.

Ordres des Avocats Chiffres - Repères
Ruches d'Entreprises du Nord - Chiffres - Repères
Jean-Luc Pérat 23 juillet 2011
Réélu en juin dernier, Jean-Luc PERAT renouvelle son engagement à la tête du Réseau Départemental des Ruches d'entreprises du Nord.

Actualités du conseil général

Fort de plus de 20 ans d’existence, le Réseau des ruches poursuit aujourd’hui son développement doté d’une stratégie réaffirmée. Cette stratégie donne priorité à la détection et à l’accompagnement de jeunes entreprises à forte valeur ajoutée et à fort potentiel de développement, en particulier les entreprises innovantes.

Elle se met en place en coopération de plus en plus étroite avec les acteurs locaux. Cette stratégie s’est concrétisée en 2010 par la signature, entre le Réseau des ruches et le Département du Nord, d’une nouvelle convention d’objectifs et de moyens pour les années 2010, 2011 et 2012.

Vous trouverez dans les documents joints, à cet article, un bilan de l’activité du Réseau des ruches pour 2010. Ce bilan est dense. Il a été rendu possible grâce à l’engagement quotidien des équipes en ruches en faveur des jeunes entreprises. Vous y trouverez également les perspectives d'actions pour 2011. Des projets nouveaux ont été lancés, au service des entreprises et en lien étroit le réseau de partenaires.

Ces projets ont pour objectif d'aider à relever de nouveaux défis qui se présentent au réseau des ruches. Ils ont également pour ambition de conforter ce qui a toujours constitué la mission prioritaire et le savoir-faire particulier du Réseau Départemental des Ruches d'Entreprises du Nord : accompagner un individu, aujourd’hui porteur de projet, demain futur responsable d’une entreprise et de ses salariés, en respectant au mieux sa singularité et en l’aidant à tout moment à se réaliser et à atteindre une autonomie de décisions.

C’est ainsi que le Réseau Départemental continue à aider au développement d’entreprises pérennes, créatrices d’emplois et de richesses dans les territoires.

Grâce à ces quelques années à la tête du Réseau Départemental des Ruches d'Entreprises du Nord et à son engagement en faveur de l'innovation, des entreprises et du territoire, Jean-Luc PERAT vient d'être renouvellé dans sa qualité de Président du Réseau le 27 mai dernier sur proposition de Patrick KANNER, Président du Conseil Général du Nord et de Martine FILLEUL, Vice-présidente en charge de l'aménagement du territoire et du développement économique.

Jean-Luc PERAT pourra donc poursuivre de mailler l'ensemble du territoire avec notamment plusieurs projets.

En effet, les études préalables à l’ouverture, en 2012, de la ruche du sud-Avesnois, située à Fourmies, se sont accélérées en 2010. D’une surface utile de plus de 900 m2, elle comprendra 7 ateliers et 7 bureaux. Elle sera associée à un pôle d’acteurs de la création d’entreprises : Boutique de Gestion, antenne de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nord de France et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Plate-forme d’initiative locale...
En 2012, la ruche CIEL déménagera pour s’étendre dans un bâtiment proche de son implantation actuelle (le “Hub Innovation”), sur le Parc Scientifique de la Haute-Borne à Villeneuve d’Ascq.
En 2013, la ruche de l’Union, située à Tourcoing, verra le jour : l’équipe d’architectes (Tank Architectes) a été désignée début 2011
par le Département.

Des projets à suivre donc.

Bilan d'activités 2010 et Perspectives d'actions 2011 du Réseau Départemental des Ruches d'Entreprises du Nord
Jean-Luc Pérat 02 juin 2011
Jean-Luc Pérat intervient auprès du Ministre sur la problématique particulière des entreprises hébergées en pépinières d'entreprises au sein d'une zone franche urbaine (ZFU).

Actualités du conseil général

Le Réseau départemental des ruches d'entreprises du Nord est un établissement public chargé par le Département du Nord de gérer 9 pépinières d'entreprises implantées sur les territoires.

Au sein des pépinières d'entreprises, les créateurs d'entreprises bénéficient de conseils qui les aident à construire et à pérenniser leurs projets, dès la phase de préparation à la création (de 3 à 6 mois) et tout au long de l'hébergement (48 mois maximum).

A l'issue de ces 48 mois, les entreprises s'implantent définitivement sur les territoires, avec les emplois qu'elles ont créés,laissant la place à de nouveaux créateurs qui sont, à leur tour, accompagnés. Sur les neuf pépinières d'entreprises que compte le Réseau des ruches, quatre se situent actuellement en zone franche urbaine (ZFU) : Dunkerque-St Pol, Tourcoing, Denain et Maubeuge. Le dispositif d'exonération s'applique aux activités créées dans les ZFU entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2011. Il pourrait prendre fin cette année.

Or, des entreprises actuellement hébergées en pépinières dans une ZFU, et donc éligibles aux exonérations, devront, dans le courant de l'année prochaine et au-delà, quitter ces pépinières pour s'implanter définitivement dans les territoires. De ce fait, à l'occasion d'une sortie de la pépinière postérieure au 31 décembre 2011, et même si elles s'installent dans le territoire précédemment couvert par la ZFU, elles pourraient perdre le bénéfice du dispositif d'exonération fiscale et sociale. Cet effet pourrait remettre en cause la pérennité de ces entreprise et de leurs emplois.

C'est pourquoi, Jean-Luc PERAT a souhaité connaître les intentions du gouvernement sur cette question. Cette dernière a été publiée le 17 mai 2011 au Journal Officiel.

Suivre le parcours de la question n° : 108532 à l'aide du lien http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-108532QE.htm

Jean-Luc Pérat

PAGES »  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 |