www.perat.fr
Mon agenda Tout l'agenda

Permanences Le 02 septembre 2017 de 8h30 à 10h :
Je vous reçois lors de ma permanence à Anor - en Mairie

Me contacter Vos droits Les 12 communes
Newsletter

Vous souhaitez vous abonner à la Newsletter :
Civilité :
Nom :
Prénom :
Email :
www.perat.fr
TNC, création de sites internet
Actions locales 28 juillet 2011
Jean-Luc PERAT intervient pour la reprise de l’entreprise SN Soud’Helpe. A la clef : 20 emplois.

actualites locales

Au cours du mois de janvier 2011, la seule entreprise adaptée présente sur le Sud Avesnois (SN Soud'Helpe) a été placée en liquidation judiciaire mettant au chômage 24 personnes (21 d'entre elles sont des personnes handicapées). II s'agit d'un nouveau traumatisme pour le secteur de Fourmies déjà gravement touché par le chômage. Au cours du mois de juin, Jean-Luc PERAT a rencontré Monsieur Didier Rio, gérant de plusieurs entreprises adaptées dans les départements de la Loire Atlantique, l'Ille et Vilaine et la Mayenne.

Ce porteur de projet a la volonté de relancer l'activité de la société liquidée en créant une nouvelle entreprise adaptée sur notre territoire ce qui permettrait de reprendre 12 salariés handicapés dès la première année. Ce porteur de projet a rencontré les services de la DIRECCTE Nord Pas de Calais dans le but d'obtenir 12 aides aux postes indispensables pour concrétiser ce projet. La DIRECCTE a pu confirmer que 4 aides aux postes pouvaient être mobilisées. Une demande pour obtenir 8 aides aux postes supplémentaires a été transmise à la DGEPP.

Dans ce cadre, Jean-Luc PERAT, vient de saisir Xavier BERTRAND, le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, de soutenir ce projet à caractère industriel et social en permettant le déblocage des 8 aides aux postes demandées.

Une aide concrète et un accompagnement de la Communauté de Communes qui devraient permettre la création de 12 emplois dès la reprise et 20 à terme.

 

Jean-Luc Pérat 27 juillet 2011
Coopération intercommunale : pour Jean-Luc PERAT, c’est le projet politique de développement qui doit toujours dicter le périmètre et non l’inverse.

actualites locales

Le SDCI (schéma départemental de coopération intercommunale) vient d’être présenté puis transmis à l’ensemble des Communes et Communautés afin de recueillir leurs avis respectifs. Dans ce cadre, Jean-Luc PERAT a souhaité, avec les élus de Fourmies-Trélon, la production  d’un document de synthèse.

2 scénarios sont donc comparés : le premier, proposé par les services de l’Etat, regrouperait 5 Communautés de Communes : Pays d’Avesnes, 3 Vallées (Solre-Thure-Helpe), 2 Helpes, Action Fourmies et le Guide de Trélon soit 56 Communes – 59.674 habitants et le deuxième, sous forme d’alternative à la proposition de l’Etat, regrouperait 2 Communautés de Communes : Action Fourmies et le Guide de Trélon soit 12 Communes – 27.651 habitants.

6 grands aspects sont abordés : Périmètre, Projet commun de développement et d’aménagement, Compétences, Syndicats, Fiscalité & Finances et enfin Gouvernance. Ils permettent de soulever, parfois de répondre, aux importantes problématiques posées : Quel est le bon périmètre et la bonne taille pour la future intercommunalité regroupée ? Existe-t-il un projet de développement et d’aménagement ? Quelles seront les difficultés à venir pour permettre une harmonisation des compétences entre les structures intercommunales actuelles ? Quels impacts sur les syndicats existants ? Quels seront les impacts fiscaux et quelle est la situation financière de chaque Communauté de Communes ? Et enfin quelle gouvernance et pour quel équilibre entre communes urbaines et communes rurales ?

Pour Jean-Luc PERAT : il paraît tout à fait légitime de permettre une évolution de l’intercommunalité pour rechercher le meilleur rapport entre une bonne qualité de service et un coût compétitif. Même si l’intercommunalité peut et doit gagner en efficacité et en efficience, il est essentiel de rappeler que c’est le projet politique de développement qui doit toujours dicter le périmètre et non l’inverse.

Il rappelle dans une lettre à l’ensemble des élus, que la démarche intercommunale doit être issue de la volonté des Élus et des citoyens, et non de logiques technocratiques. Elle doit privilégier, le sentiment d’identité, une histoire commune, des projets construits et gérés en commun afin de tenir compte des réalités locales et des volontés des acteurs de notre territoire. Par ailleurs, il reste persuadé de la nécessité d’équilibre entre urbain et rural associant une ville et des communes plus rurales permettant un échange interactif gagnant-gagnant.

Les éléments livrés dans le présent document permettent de démontrer et de plébisciter le scénario n°2 en alternative avec la proposition faite par les services de l’Etat en fusionnant les 2 Communautés de Communes ACTION Fourmies et Environs et le GUIDE du Pays de Trélon, compte tenu des nombreux éléments comparés qui pourraient être conclus par :  Fourmies-Trélon : une réalité économique, une réalité de bassin de vie, une réalité organisationnelle et stratégique de projet, une réalité fiscale et financière et enfin un équilibre de gouvernance.

Néanmoins, il a souhaité rappeler, que la forme institutionnelle n’est pas la seule forme de coopération entre les Communautés de Communes et qu’elles peuvent coopérer par la voie d’un contrat sur un projet précis. Dans ce cadre et à l’instar de ce qui a pu être réalisé entre les 2 Communautés du territoire de Fourmies-Trélon depuis de nombreuses années (ex. CDR), il pourrait être proposé cette forme de coopération avec les 3 Communautés de Communes fusionnées d’Avesnes sur des domaines utiles et pertinents (qui restent à définir) en terme d’échelle et/ou de périmètre.

Eléments de reflexion et comparatif
Jean-Luc Pérat 23 juillet 2011
Jean-Luc PERAT reçoit une délégation de l'Association Festiv'Anor à Paris au Palais Bourbon.

actualites locales

C'était le 8 juillet dernier, que Jean-Luc PERAT a reçu une délégation de l'Association Anorienne Festiv'Anor à Paris pour une visite très  complète du Palais Bourbon.

Une quarantaine de personnes avait donc fait le déplacement à Paris pour visiter, mais également pour échanger avec Jean-Luc PERAT sur ces activités parlementaires. Représenter le peuple français, légiférer et contrôler l’action du Gouvernement : tel est le triptyque qui guide l’action des 577 députés de la France de métropole et d’Outre-mer.

Chaque année, ce sont ainsi en moyenne une centaine de lois qui sont adoptées, plus de 1000 heures de débats qui ont lieu dans l’hémicycle, entre 20 000 et 25 000 questions qui sont posées au Gouvernement par écrit ou par oral, plus de 300 rapports qui sont adoptés par les commissions sur les sujets les plus divers.

Une première jugée particulièrement intéressante pour toutes les personnes présentes qui ont pu au delà de la beauté des lieux chargés d'histoire, siège de la représentation nationale depuis 1798. Les visiteurs ont pu également pénétrer exceptionnellement dans l'hémicycle de l'Assemblée Nationale.

Une superbe journée pour l'ensemble du groupe.

Découvrir la vidéo de présentation de l'Assemblée Nationale et son fonctionnement au quotidien : http://www.assemblee-nationale.fr/video/vod/journee-video-vf.asp


Pour en savoir plus sur l'histoire de l'Assemblée Nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/index.asp

La brochure du Palais Bourbon
Jean-Luc Pérat 14 juillet 2011
Des remerciements de la commune de Fontaine au Bois adressés à Jean-Luc PERAT pour investissement et son aide dans la réalisation du kiosque.

actualites locales

Contacté en septembre 2009, par Jean-Pierre ABRAHAM, Maire de Fontaine au Bois et par Jean-Marie LEBLANC, Maire-adjoint, Jean-Luc PERAT s’est mobilisé pour soutenir, dès sa naissance, ce beau projet communal : ériger un kiosque pour l’organisations de concerts, soirées dansantes et estivales, cérémonies officielles, manifestations des jeunes ou des aînés.

C’est le 21 juin dernier, lors de l’inauguration officielle que le représentant de la commune a adressé à Jean-Luc PERAT, Député et Conseiller Général, un chaleureux remerciement pour son investissement financier dans le cadre des dossiers de réserve parlementaire pour l’attribution de 5.000 € de son enveloppe et son soutien dans l’attribution de la subvention départementale.

Le coût de cette opération s’est élevée à 56.000 € et la commune a bénéficiée d’un soutien de plus de 50% de financements publics. Une réalisation particulièrement réussie grâce aux artisans du village pour tous les habitants Fontagnards.

Article de la Voix du Nord du 24 juin 2011
Jean-Luc Pérat 08 juillet 2011
Jean-Luc PERAT à l'origine du partenariat entre le groupe AGRATI et la Cité Scolaire de Fourmies.

actualites locales

Le premier contact entre le repreneur des ex-visseries de Fourmies et la Cité Scolaire remonte à juillet 2010, grâce au contact réalisé par Jean-Luc PERAT qui souhaitait voir ce rapprochement  s'établir.

Le Député, convaincu de la nécessité d'ouverture de la formation initiale vers l'entreprise, a permis ce rapprochement gagnant-gagnant entre AGRATI et le Lycée Camille Claudel, au travers du BTS Traitement Thermique des Matériaux qu'il défend concrètement depuis quelques mois pour permettre sa pérénisation. (voir autre article sur le site) http://www.perat.fr/actualites.php?page=2 et la vidéo de la question posée à l'Assemblée Nationale au Ministre http://www.perat.fr/player.php?video=156056

Antoine LOPEZ, Directeur d'AGRATI France et Pierre DEL PUPPO, Proviseur de la Cité Scolaire Camille Claudel de Fourmies ont officialisé leur partenariat par la signature d'une convention.

Ce partenariat devrait permettre de profiter du savoir faire et des structures de la Cité Scolaire de Fourmies qui souhaite améliorer ses formations et ses débouchés. Pour AGRATI France, l'objectif est de rester compétitif et de trouver de nouvelles compétences pour l'avenir et la périnité du site de Fourmies.

Une excellente initiative pour mettre en adéquation la formation et l'emploi.

Jean-Luc Pérat

PAGES »  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 |