www.perat.fr
Mon agenda Tout l'agenda

Permanences Le 02 septembre 2017 de 8h30 à 10h :
Je vous reçois lors de ma permanence à Anor - en Mairie

Me contacter Vos droits Les 12 communes
Newsletter

Vous souhaitez vous abonner à la Newsletter :
Civilité :
Nom :
Prénom :
Email :
www.perat.fr
TNC, création de sites internet
Actualités
15/10/08
Carlos Ghosn, Président de Renault, interrogé par Jean-Luc PERAT

Actualités du conseil général

C'est au cours d'une audition par la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée Nationale du 8 octobre dernier, que Jean-Luc PERAT, a posé quelques questions à Carlos Ghosn, le Président de la Direction Générale de RENAULT.
Des questions pertinentes pour notre territoire et pour l'avenir de M.C.A. Maubeuge Construction Automobiles.
Retour sur ces questions ...
Jean-Luc PERAT à Carlos Ghosn : '' Aujourd’hui, dans la région d’Avesnes, où est implanté Maubeuge Construction Automobile, la principale inquiétude est la généralisation par Renault de la production de modèles low cost à l’étranger, qui viennent concurrencer les modèles produits en France. Ensuite, au-delà du véhicule électrique, quelle place pour les modèles à énergie propre ? Quelles sont les priorités de Renault et pour quels modèles ? Vous avez évoqué le gel des embauches ; cependant, envisagez-vous une baisse générale des effectifs des usines en France et en Europe ?
Enfin, quel est l’avenir du site de Maubeuge, site particulièrement porteur et positif ?

Carlos Ghosn répond aux questions du Parlementaire de la 24ième circonscription. Extrait :

M. Carlos Ghosn, président de la direction générale de Renault : Renault investit beaucoup dans la recherche, et développe ses recherches dans toutes sortes de technologies. Simplement, les échéances sont différentes. Nous maîtrisons la technologie de la pile à combustible. Mais la question est de produire un véhicule de masse. Pour le véhicule électrique, il va falloir produire et distribuer 2 millions de batteries, là où aujourd’hui il n’y a rien, et organiser leur alimentation.

Nous considérons que l’échéance est de deux ans. Pour le véhicule à pile à combustible, il faut organiser la distribution de masse de l’hydrogène ; nous ne pensons pas que cela puisse se faire avant cinq à dix ans. Nous avons donc fait le choix du véhicule électrique pour la mise en commercialisation.
Le partage entre Renault et Nissan joue dans les deux sens ; chacun ne peut pas tout faire ; opérer des spécialisations technologiques différentes est dans la logique de l’alliance. En France, 80 % des voitures sont à moteur diesel ; en Allemagne, 70 %. Nissan, qui a abandonné le moteur diesel, se fournit chez Renault. Inversement, Nissan, qui a affaire aux marchés américains et japonais, se spécialise sur la technologie hybride.
Comment peut-on aider les sous-traitants ? La première action n’est pas d’accepter des prix plus élevés, mais de leur donner de l’activité. Avoir une charge de travail est la condition première pour la santé d’une entreprise.
Par ailleurs, un constructeur travaille toujours de préférence avec des fournisseurs nationaux ; les ingénieurs des uns et des autres parlent la même langue, ont les mêmes références, ils peuvent facilement se rencontrer. Quand il préfère un fournisseur étranger, c’est pour des raisons de compétences. Il a été très difficile d’arriver à faire travailler les ingénieurs de Renault avec les fournisseurs japonais, et ceux de Nissan avec les fournisseurs français ou européens.
Renault a pour ambition de construire une gamme de véhicules électriques, pas un véhicule unique. Si le produit trouve son marché, le site de Flins ne suffira pas à la demande, on peut en être assuré. Ce que nous voulons, c’est créer à Flins un pôle où toutes les compétences nécessaires seront présentes.
Le 4x4 est au départ un concept américain. Les Européens sont arrivés en retard sur ce produit par rapport aux constructeurs américains, puis japonais. Renault propose le Koleos, soit en version à deux roues motrices, soit en version 4x4 ; cette version est produite à partir d’une base Nissan. Bien que maintenant, on reproche aux constructeurs de construire des 4x4 à cause de leurs effets en matière de CO2, Renault pense qu’on aura toujours besoin de ces véhicules.
Il n’y a pas de concurrence entre la Logan et le reste de la gamme Renault. Les études montrent que les acheteurs de Logan font leur choix entre une Logan et une voiture d’occasion. Dacia est donc complémentaire de Renault.
Le site de Maubeuge n’est pas concurrencé par le projet de rapatriement du véhicule utilitaire à Sandouville ; ce véhicule n’est pas produit en France aujourd’hui.
Il y aura une concurrence chinoise, c’est certain. Le Gouvernement chinois ne fait pas mystère de ses efforts pour qu’il y ait au moins un constructeur de niveau mondial qui soit chinois. L’Histoire montre que chaque fois qu’un marché automobile émerge dans un grand pays, cette émergence s’accompagne de celle d’au moins un grand constructeur.
La mondialisation n’a pas pour conséquence une sorte d’affadissement du style des voitures Renault. Les modèles actuels ont tous été conçus avant 2005. Le P-DG n’intervient sur le style que pour vérifier que tous ceux qui devaient être consultés l’ont bien été. En fait, le style d’une marque ou d’un modèle est une réponse au marché. La nouvelle Mégane aura son style.

C’est ce que j’appellerai « le style moderne Renault. ». Comment financer l’investissement à long terme dans le cadre d’une crise du crédit ? C’est impossible. Si la situation actuelle ne s’améliore pas dans les semaines qui viennent, on va assister à un ralentissement massif des investissements, dans tous les domaines ; beaucoup d’investissements seront repoussés, voire abandonnés, avec les conséquences prévisibles dans le domaine de l’emploi.
S’agissant de la situation des personnels de Sandouville, le Président de la République a eu un échange avec les représentants des salariés lors de sa visite ; des mesures, relevant de l’État, ont été annoncées pour les salariés de Sandouville. Pour le reste, si la situation ne se dégrade pas plus qu’aujourd’hui, Sandouville, compte tenu du plan de départs volontaires, pourra être maintenu à un niveau d’activité raisonnable jusqu’au lancement du projet de véhicule utilitaire. La difficulté, c’est l’évolution du marché en 2009. On peut espérer qu’en matière automobile, la situation, déjà très dégradée, se stabilise.

Pour obtenir l'intégralité du Compte rendu de la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée Nationale  vous pouvez télécharger le document joint.

Accedez ici au compte rendu intégral
Jean-Luc Pérat 01/10/08
Après une année sur les bancs de l'Assemblée Nationale, Jean-Luc PERAT a fait le point.

Actualités du conseil général

Après une année sur les bancs de l'Assemblée Nationale, Jean-Luc PERAT a fait le point.
Retour sur la Conférence de rentrée...
Vendredi 26 septembre le Député Jean-Luc PERAT, a fait le point sur la rentrée Parlementaire avec les journalistes de la Voix du Nord, de l'Observateur, d'Echo FM et de Canal FM qu'il a reçu dans sa permanence  Rue de la Gare à Avesnes sur Helpe. Il était notamment entouré d'Anne-Marie STIEVENART, Conseillère Régionale, de Fréderic DIVINA, le Député-suppléant, de Christine BATTEUX, Conseillère Générale suppléante, de quelques membres des sections du parti socialiste de la circonscription et de ses collaborateurs.
Un tour d'Horizon précis et complet a été fait sur les principaux dossiers en cours qui concernent la circonscrition et ses habitants, mais également les engagements du Député au niveau national. Bien évidement M.PERAT est revenu largement sur la tornade du 3 août dernier et de l'ensemble des actions visant à porter et soutenir les attentes des sinistrés auprès des services de l'Etat et du Gouvernement. Pour découvrir les autres dossiers de cette conférence de presse de rentrée vous pouvez télécharger le document complet dont voici le sommaire :
Permanence des soins dans le Sud Avesnois, Obtention d'un scanographe pour la Polyclinique de Wignehies, Avenir des Chaudronneries d'Anor, Situation de l'entreprise Acument Global Technologies – Site de Fourmies, Avenir de l'antenne de justice de Fourmies, Aménagement de la Route nationale 2, Centre de valorisation des déchets de Saint-Hilaire, Avenir du Lycée agricole Charles Naveau de Sains-du-Nord, Risque de fermeture de la classe de seconde, Définition d'un nouveau projet d'établissement, Projet de reconstruction du lycée,Rencontre Jean-Luc Pérat – Daniel Percheron, Reconstruction du Lycée Charles Naveau, Reconstruction du Centre du Bois de Trélon, Pôle d'excellence rurale du Bois et de la Pierre, TER-GV, Avenir du Pays de Sambre-Avesnois, Point sur la situation nationale, Situation en Afghanistan, Crise financière internationale, Danger sur le service public postal, Projet de loi de finances 2009 : entre rigueur et récession, le pouvoir d'achat toujours en berne, une rentrée scolaire sous de biens mauvais auspices, vigilance sur la généralisation du RSA, Mobilisation contre le fichier EDVIGE, Le Grenelle de l'Environnement en deçà des espérances, et l'Union européenne : la présidence française des occasions manquées.

Dossier de la Conférence de Presse de rentrée
Jean-Luc Pérat 19/09/08
Le soutien du Député pour le Scanner

Actualités du conseil généralJean-Luc PERAT, Député et Conseiller Général, a rencontré il y a quelques semaines le Dr HOURLIER, Directeur de la Polyclinique de la Thiérache de Wignehies qui lui a exposé le projet d’installation d’un scanographe de classe 3 (scanner nouvelle génération) dans l’établissement en phase d’agrandissement et de modernisation. Cet équipement de très haute technologie correspond à une véritable attente des professionnels de la santé et s’inscrit dans une logique d’un aménagement équilibré des territoires dont le Sud Avesnois tout particulièrement.
Le député a plaidé efficacement ce dossier auprès des membres du comité de décision et a réussi à les convaincre d’autoriser cette ouverture sur ce bassin de vie. Sur les 5 projets déposés pour les arrondissements d’Avesnes, de Valenciennes et de Cambrai, seuls deux ont été validés. Notre territoire excentré avait bien besoin de ce type de matériel performant pour répondre aux différentes attentes. C'est donc une excellente nouvelle pour les populations de notre territoire qui pourront en bénéficier. Cet équipement indispensable permettra d'améliorer la qualité de soins et la sécurité de la prise en charge des patients de l'Avesnois.

Lettre de remerciement du Dr HOURLIER PDG Polyclinique
Jean-Luc Pérat 09/09/08
L'appel aux dons de l'ensemble des Parlementaires

Actualités du conseil généralIl y a un mois, le 3 août, une tornade frappait tragiquement 4 communes de la Sambre-Avesnois, causant la mort de trois personnes et plongeant des centaines de familles dans le désarroi et le dénuement. Alors que l'urgence des premiers instants laisse peu à peu la place aux premières velléités de reconstruction, la tâche des populations, de leurs élus, des associations, des pouvoirs publics, s'annonce longue et difficile.
Pour leur venir en aide, un véritable élan de solidarité et de générosité s'est levé à travers toute la France. Les dons arrivent de toute part. Devant l'ampleur des enjeux, j'ai décidé de lancer un appel aux dons auprès de l'ensemble de mes collègues, membres de l'Assemblée Nationale ainsi qu'à l'ensemble des Sénateurs.
Vous trouverez, ci-joint, le courrier que j'ai adressé ce jour à chacun d'entre eux. Les dons sont à libeller à l'ordre de "Association des Maires du Nord - Solidarité Sambre" et à adresser à sa permanence d'Avesnes-sur-Helpe, 28 avenue de la Gare, - 59440 Avesnes-sur-Helpe jusqu'au 15 octobre.

Jean-Luc Pérat 06/08/08
J'ai interpellé le Président sur la gravité des dégâts de la tornade subis par les Communes d'Hautmont, de Boussières sur Sambre, de Neuf-Mesnil et de Maubeuge et sollicité l'aide des Maires de la circonscription

Actualités du conseil général

Par un courrier adressé ce jour, j'ai interpellé le Président de la République sur la gravité des dégâts subis suite à la tornade ayant touchée les communes d'Hautmont, Boussières-sur-Sambre, Neuf-Mesnil et Maubeuge dimanche soir. Depuis lundi matin, et accompagné de Fréderic DIVINA j'ai sillonné les quartiers dévastés de ces quatre communes à la rencontre des victimes, des élus, des associations. J'ai tenu à exprimer au Président le choc que j'ai ressenti devant ce que je qualifie de "zone de guerre" ayant subi un "bombardement". Face à la lourdeur du bilan humain et matériel, et afin d'épauler efficacement le travail des dizaines de bénévoles qui se sont mobilisés depuis trois jours, je sollicite de la part du Chef de l'État l'octroi de moyens supplémentaires, voire militaires, pour accompagner les sinistrés et assurer la sécurité des biens. je lui ai également demandé de veiller à ce que l'aide de 300 000 euros d'ors et déjà débloquée par le gouvernement soit réévaluée en fonction des besoins réels constatés. Concernant les procédures d'indemnisation, j'ai invité le Président a intervenir personnellement pour qu'elles puissent aboutir rapidement et que les compagnies d'assurance mettent en place un système d'avances afin d'aider leurs clients à faire face aux frais les plus urgents. Je précise que la prise rapide d'un arrêté de "catastrophe naturelle" semblerait adapté à cette situation hors du commun. Enfin, je demande que l'État intervienne sous la forme d'une aide exceptionnelle destinée à financer la part du coût de la reconstruction qui ne sera pas prise en charge par les assurances, notamment pour les collectivités territoriales et les bailleurs sociaux. La Sambre-Avesnois a aujourd'hui besoins, plus que jamais, de la solidarité nationale pour tourner rapidement le dos à cette catastrophe et regarder à nouveau l'avenir avec sérénité.

Vous trouverez, ci-joint, une copie de ce courrier ainsi que la lettre de sollicitation adressée aux Maires de la circonscription.

lettre au president de la republique
lettre aux maires de la circonscription
Jean-Luc Pérat

PAGES »  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 |