www.perat.fr
Mon agenda

Lundi 23 octobre 2017 de 9h30 à 14h30 :
Visite Préfet Contrat Ruralité à Eppe-Sauvage

Lundi 23 octobre 2017 de 18h30 à 20h :
Conseil Communautaire à Fourmies

Lundi 23 octobre 2017 de 20h à 21h :
Départ P. COBUT à Fourmies

Tout l'agenda

Permanences Le 28 octobre 2017 de 8h30 à 10h :
Je vous reçois lors de ma permanence à Anor en Mairie

Me contacter Vos droits Les 12 communes

Newsletter

Vous souhaitez vous abonner à la Newsletter :
Civilité :
Nom :
Prénom :
Email :
www.perat.fr
TNC, création de sites internet
Actualités
06/02/11
Destruction de l'école publique : Jean-Luc Pérat refuse la « pudeur électorale » de l'Inspecteur d'Académie

Actualités du conseil général

Jean-Luc Pérat vient d'écrire à Jean-Pierre Polvent, Inspecteur d'Académie, afin de lui signifier sa surprise devant le renvoi après le second tour des élections cantonales de mars, de la présentation du projet de carte scolaire 2011/2012 pour le 1er degré.

Pour le Député de Sambre-Avesnois, il est certain, compte tenu de la saignée que l'Education Nationale s'apprête un fois de plus à administrer au dispositif éducatif de nos territoires, en application du credo gouvernemental de non remplacement d'un fonctionnaire partant en retraite sur deux, que l'annonce de ce projet risque de perturber nombre de citoyens.

Il ne peut cependant accepter cette soudaine « pudeur électorale », d'autant que le projet de carte scolaire est déjà arrêté et commence à s'éventer dans les médias.

Il demande donc à rencontrer Monsieur l'Inspecteur dans les plus brefs délais pour prendre connaissance du projet.

 

Lettre adressée du 1er février 2011 par Jean-Luc PERAT à l'Inspecteur d'Académie
Jean-Luc Pérat 01/02/11
Nouvelle intervention de Jean-Luc PERAT à l’Assemblée : Pour une représentation équilibrée des femmes et des hommes.

Actualités du conseil général

C’était le 13 janvier dernier, que Jean-Luc PERAT est intervenu, une nouvelle fois, dans le cadre de la discussion générale du projet de loi organique, adopté par le Sénat, relatif au Défenseur des droits.

Dans son intervention, le Député, plaide pour une représentation équilibrée des femmes et des hommes et souhaite une évolution de la politique des sociétés en matière d’égalité professionnelle et salariale. Voir la vidéo de son intervention http://www.perat.fr/player.php?video=139522

Vous trouverez également un extrait du compte rendu intégral reprenant l'intervention du Député Jean-Luc PERAT.

Extrait du compte rendu intégral du 13 janvier 2011 - Discussion du projet de loi relatif au défenseur des droits
Jean-Luc Pérat 30/01/11
RN2 à Bas-Lieu – Jean-Luc Pérat demande que l'Etat prenne d'urgence ses responsabilités pour la sécurité des usagers.

Actualités du conseil général

Alors que les travaux de réfection de la RN2 sont arrêtés du fait des intempéries hivernales, l'état désastreux de cette route au niveau de la commune de Bas-Lieu représente un danger mortel pour les automobilistes et cyclomotoristes contraints de l'emprunter.

En effet, la circulation s'y trouve réduite à deux voies qui ressortent des derniers épisodes de gel et de neige plus que jamais défoncées et impraticables.

En quelques semaines, de nombreux automobilistes y ont été victimes de crevaisons, de bris de jante ou d'amortisseur. Quant aux autres, obligés de slalomer entre les cratères qui constellent la chaussées, ils se trouvent souvent face à face avec des véhicules contraints d'effectuer les mêmes écarts alors qu'ils arrivent en sens inverse.

Pour Jean-Luc Pérat, cette situation est inadmissible et exige que l'Etat prenne en urgence ses responsabilités pour effectuer, dans les tous prochains jours, des travaux provisoires assurant la sécurité des usagers.

C'est le sens du courrier qu'il a adressé en ce début d'année à Monsieur le Sous-préfet d'Avesnes-sur-Helpe.

Quant au réaménagement complet de ce tronçon prévu par la suite, Jean-Luc Pérat reste mobilisé aux cotés du Maire de Bas-Lieu et du Président de la Communauté de Communes du Pays d'Avesnes, afin de sauvegarder les quatre voies de circulation et de maintenir l'interdiction des manœuvres de « tourne à gauche » pour accéder au village depuis le sens Avesnes-Maubeuge.

Suite au courrier que les trois élus avaient cosignés à ce sujet au mois de mai, démarche relancée en septembre par le Député de la Sambre-Avesnois, le Préfet vient de répondre que les discussions reprendraient au printemps sur ce dossier.

Jean-Luc Pérat reste donc particulièrement vigilant et attentif. Pour lui, le pas en avant que représentent l'aménagement d'une quatre-voies entre Hautmont et Beaufort et la réfection de la chaussée entre Etroeungt et Maubeuge ne sauraient se conclure par bond en arrière de plus de 30 ans au niveau de Bas-Lieu.

Voir ci-dessous les échanges de correspondances relatives aux démarches engagées par Jean-Luc PERAT, Député.

Echanges de correspondances relatif à la RN2
Jean-Luc Pérat 03/01/11
Jean-Luc PERAT s'exprime sur les rythmes scolaires à l'Assemblée Nationale.

Actualités du conseil général

C'est le 15 décembre 2010, que Jean-Luc PERAT est, une nouvelle fois, intervenu à l'Assemblée Nationale, dans la cadre du travail de la Commission des Affaires Culturelles sur les rythmes scolaires.

Pour découvrir la vidéo cliquez sur le lien ci-après : http://www.perat.fr/player.php?video=g_130561.

Dans son intervention, il regrette le manque de concertation notamment au travers des différents bassins de vie et souhaite le renforcement des liens écoles-entreprises notamment.

Jean-Luc Pérat 19/12/10
Hébergement d’urgence : l’accueil des sans abris doit rester inconditionnel

Actualités du conseil général

Selon des directives dévoilées par la presse, plusieurs préfectures ont donné des instructions visant à exclure de l’hébergement d’urgence les étrangers en situation irrégulière et les déboutés du droit d'asile.

Pire, dans certains cas, il est demandé aux structures d’accueil de ficher les personnes accueillies et de renseigner des informations personnelles qui n’ont aucun rapport avec l’hébergement. Ce fichage, transmis aux services préfectoraux, vise en fait à repérer les personnes qui pourraient être expulsées du territoire. Ces pratiques sont illégales et constituent une profonde remise en cause du caractère inconditionnel de l'accueil.

Elles démentent les propos de Nicolas Sarkozy qui déclarait le 17 octobre 2007 devant le Conseil Économique et Social : « Quand quelqu'un est à la rue, qu'il est dans une situation d'urgence et de détresse, on ne va tout de même pas lui demander ses papiers. (...) Dans les centres d'urgence, on doit accueillir tout le monde »

Le collectif des associations unies pour une nouvelle politique publique du logement des personnes sans abri et mal logées avait déjà rappelé au gouvernement en octobre "son devoir de faire appliquer le principe d'accueil inconditionnel dans toutes les structures d'hébergement d'urgence".

Mettre les étrangers à la rue ne résoudra pas le problème du manque de place dans les centres d'hébergement d'urgence et de réinsertion sociale.

Le Parti Socialiste demande que soit appliqué le droit à l'hébergement d'urgence tel qu'il est garanti par le Code de l'Action Sociale et des Famille. La circulaire de François Fillon, envoyée aujourd’hui dans l’urgence, n’apporte ce point de vue aucune garantie.

Jean-Luc Pérat

PAGES »  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 |